Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 00:01

Bonjour chers amis,

 

Aujourd'hui, un cours un peu particulier d'histoire de la Géographie (oui-oui) avec l'Origine du nom des pays côtoyant l'Everest.

Ouvrez bien vos esgourdes et soyez prêts à briller lors de vos soirées mondaines avec ces anecdotes :

 

Ces noms datent de la création du ski, ou plutôt de son arrivée sur le sol asiatique et les pentes himalayennes. Les européens, peu habitués à ses froids des grandes altitudes virent leurs poils geler (quand ce n'était pas autre chose) et leurs poumons siffler sous l'effet de l'air glacial entrant dans leur cage thoracique.

Il suivirent donc leurs sherpas ; nom désignant les guides, qui n'en avaient pas de nom, et répondirent quand on leur demanda leur nom "Chais pas", barbarisme aggravé par leur fort accent padchénou ; jusqu'en bas de la "station".

 

Quitte à marquer l'histoire du ski, autant le faire un grand coup, ils avaient donc choisi l'Everest. Au pied du géant, cette phrase restera dans l'Histoire :

"Waouh-ssssss, faut monter tout là-haut-sssssssssss !" Dirent-ils, les yeux grands ouverts et les poumons sifflant.

Les sherpas, qui compte dans leur rang autant de linguistes que de danseuses du ventre, crûrent qu'il s'agissait de l'appellation que les occidentaux donnaient alors au lieu.

 

La montée fut longue et dure comme........le service militaire en Allemagne (encore une chose de longue et dure que les femmes n'ont pas. Remarquez, nous non plus maintenant !). Enfin arrivés aux Arcs 6500, ils purent laisser leur Break pour prendre le tire-fesses au cul des yaks -- bah oui, pas d'électricité à cette hauteur-là parce que les câbles pètent. Remarquez les Yaks aussi -- tire-fesses qui les emmena tout en-haut de la station, là où les congères sont grosses comme des chalets.

Il faut savoir qu'à cette altitude-là, l'humidité interne du nez, gèle et des congères se forment DANS les narines. S'ajoute à ça l'engourdissement généralisé du corps et donc la difficulté de se déplacer ou d'articuler correctement.

Ainsi, quand enfin arrivé en haut de la piste le premier va pour s'élancer, il clame un fier : "Annez, t'y bais !!!" (ah oui, très-très dure la prononciation).

 

 

 

 

Merci de votre attention, et à bientôt avec un retour à notre programme classique sur l'histoire des expressions françaises.  

 

Professeur Z


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Z - dans Professeur Z
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Omega - Le Z
  • Omega - Le Z
  • : Ceci n’a pas vocation à avoir un début, un milieu et une fin. Juste un fil. Soyez comme un ami, ou juste une connaissance. Prenez ceci au vol, à n’importe quel instant et laissez-vous porter, accompagnez.
  • Contact

Pages

Catégories