Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 00:01

Bonjour chers amis,

 

Aujourd'hui, un cours un peu particulier d'histoire du sport avec Tout ce que vous ignorez encore sur le Golf.

Ouvrez bien vos esgourdes et soyez prêts à briller lors de vos soirées mondaines avec ces anecdotes :

 

-Pourquoi joue-t-on avec un club ?

 

Et bien, lorsqu'on mis en place ce nouveau sport qu'est le golf (enfin, nouveau à l'époque), il était très populaire chez les vieux riches (ça c'est comme maintenant !) pour lesquels le comble du chic était d'avoir une canne semblable aux clubs actuels, appelée CLUB car étant l'indispensable sésame pour pénétrer les réunions du Rotary Club et Lion's Club qui déjà à l'époque ne savaient que foutre de tout leur fric.

C'est ainsi que lorsqu'il s'agit de trouver un moyen d'envoyer la petite balle le plus loin possible, on essaya divers outils : Les raquettes standard n'étaient vraiment pas pratique, envoyant plus souvent des mottes de terre que la balle, les poêles à frire utilisées alors au Tennis (mais si souvenez-vous) étaient un peu courtes, et les battes de base-ball et de cricket étaient assez difficiles à manier dès lors que le tee ne faisait pas 1 mètre.

Restait le maillet de croquet qui s'est avéré particulièrement dangereux puisque sans grip, il lui arrivait fréquemment de retomber plus loin que la balle elle-même. Au final, un vieux plus malin (ou distrait) que les autres finit par essayer avec sa canne ou CLUB, ce qui donna quelque chose de très satisfaisant et fondant définitivement le golf comme un sport de grands bourgeois.

 

-Pourquoi 18 trous ?

 

Le golf a été, comme tout le monde le sait, inventé en Suisse. La suisse patrie du plus grand tennisman de tous les temps (mais les suisses s'en foutent parce qu'il est nul au golf) et de la vache Milka, est par définition un pays riche (ou de riches). En tout cas, tous les riches d'Europe s'évertuent à rendre le pays plus riche. Le fort contingent de vieux riches fit que l'émergence du golf eut lieu en Suisse, donc. Mais comment savoir où arrêter le parcours. 10, 20, 50 trous ?

Il fut décidé d'aligner le nombre de trous sur une autre institution suisse : l'Emmental et plus précisément, le gruyère. Comme dit la grande loi universelle : "Un gruyère pour être bon se doit de posséder 18 trous dans sa tranche, pas un de plus, pas un de moins !"

Devant cette vérité immuable, les vieux riches ne purent que s'incliner et ainsi naquit le parcours de 18 trous.

 

-Pourquoi les golfeurs sont (ou étaient) habillés comme Tintin ?

 

On se méprend souvent sur ce point. Non, Tintin ne s'habille pas comme un golfeur, ce sont les golfeurs qui s'habillent comme Tintin. Mais pourquoi me direz-vous ? .....et bien dites-le.......voilà !

Et bien, si vous êtes suffisamment attentifs vous remarquez que Tintin, dans aucun de ses albums, ne joue au Golf. Et ce alors que son appartement, sa garde-robe et le peu de travail qu'il exerce réellement laisse à supposer qu'il en a les moyens.

En réalité, tout poussait effectivement Tintin à jouer au Golf sauf que Hergé ne supportait pas ce sport. Et ce peut être expliqué grâce à une logique dont je vais vous faire la démonstration et qui m'étonne moi-même : Hergé se fait appeler comme cela car ses initiales (de son vrai nom) sont R.G (véridique) tout comme un grand homme de la même époque : Roland-Garros qui n'était pas plus tennisman que ma grand-mère est peintre, ce qui ne l'empêche pas de faire de très jolis canevas mais là n'est pas la question. Et bien comme indiqué plus haut sur la suisse, le Tennis et le Golf n'ont jamais fait bon ménage. Ainsi Hergé ne pouvait pas supporter le Golf, CQFD.

De ce fait, les golfeurs vexés de cette irrégularité historique se mirent à s'habiller comme Tintin pour sous-entendre que malgré le dégoût qu'il provoquait chez son dessinateur, Tintin aimait profondément le Golf.

 

-Pourquoi un vocabulaire aussi compliqué ?

 

Pour cette dernière question, nous prendrons les expressions une par une.

 

* Tout d'abord, le CADDIE : Il faut savoir qu'à l'origine le golfeur déplace son équipement seul. A l'époque les spectateurs ne sont pas nombreux et heureusement car ils sont très critiques. Ainsi certains se moquaient des golfeurs épuisés de tirer leur sac de clubs. Ainsi apparut l'expression "C'est lui qu'a dit !" (et oui le riche était pleutre alors) auquel répondait irrémédiablement le joueur par : "Et bien, il a qu'à tirer le sac pour voir !".

 

* Maintenant, le ROUGH : Mot désignant la partie d'un parcours ou le gazon est le plus haut sans pour autant que la balle soit remise au départ. C'est en fait la zone où la balle est la plus difficile à jouer après le BUNKER. Voilà pourquoi, un des premiers grands golfeurs de l'Histoire mis en place un stratagème pour éviter de jouer des balles trop compliquées : Ce monsieur venait sur le parcours accompagné de son chien. Lorsqu'il mettait une balle dans cette partie du parcours, il faisait un signe au chien (à l'insu de ses partenaires de jeu, bien sûr) qui aboyait une fois "ROUGH !" avant de courir chercher la balle. Devant la maladresse du chien, les adversaires laissait ainsi ce joueur remettre sa balle en jeu depuis le début du parcours.

Depuis, évidemment, les chiens sont interdits sur les Fairways.

 

* A présent le BUNKER : Cette partie d'un parcours composée de sable était à l'origine prévue pour les enfants des joueurs. Ainsi ils pouvaient jouer dans le sable pendant que papa tapait dans la petite balle en les surveillant. A l'époque la mode était au militaire et au guerrier, les enfants jouant à la guerre avec des fusils (des faux, hein !) et toutes sortes d'armes factices alors que les châteaux de sable , et vous l'aurez compris ou alors la logique inébranlable de mon raisonnement vous échappe complètement, se transformaient en BUNKER.

 

* Pour finir le TEE : Voilà un son que l'on entend plus guerre que sur les parcours de golf. Pourtant à l'époque ou les coups de règles étaient la punition favorite dans les classes, ce son remplaçait le AÏE d'aujourd'hui.

En réalité, aux prémices du Golf, les TEES n'existaient pas. Ainsi les joueurs se tenaient à tour de rôle les balles au départ du parcours sur les doigts.

Le choc violent d'un objet dur sur les phalanges d'un élève ou d'un joueur de golf, provoque souvent le même petit cri strident chez le possesseurs de ces mêmes phalanges : "Tiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !". Nous dirons qu'il s'agit là d'un Aïe ou d'un Ouille étranglé.

 

 

 

 

Merci de votre attention, et à bientôt avec un retour à notre programme classique sur l'histoire des expressions françaises.  

 

Professeur Z


Partager cet article

Repost 0
Published by Professeur Z - dans Professeur Z
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Omega - Le Z
  • Omega - Le Z
  • : Ceci n’a pas vocation à avoir un début, un milieu et une fin. Juste un fil. Soyez comme un ami, ou juste une connaissance. Prenez ceci au vol, à n’importe quel instant et laissez-vous porter, accompagnez.
  • Contact

Pages

Catégories