Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 00:01

...

 

 

La xénophobie s’applique là où nous n’avons pas à en avoir honte.

La peur et le rejet de l’autre. Si dénoncée quand il s’agit de critère raciaux ou nationaux mais tout à fait normale dès qu’il s’agit de tenue vestimentaire, ou de goûts musicaux.

Pourtant, où est la justification dans un rejet par distinction des goûts plutôt que des couleurs ?

 

D’accord, je raccourcis un peu, c’était pour la formule.

Mais expliquez-moi alors comment on peut accepter de quiconque qu’il rejette un beur qui se sape sportswear à cause de sa tenue et qu’on le condamne parce qu’il refuse de la même manière de lui parler mais parce qu’il est arabe ?

(Non, ne m’expliquez pas, ceci est un blog je vous le rappelle et même en parlant très fort, je ne vous entendrai pas d’où je suis)

Alors soit. Le racisme est un fléau et il faut lutter activement pour qu’il disparaisse. A côté, la discrimination vestimentaire est un moindre mal et je conçois qu’il est ridicule d’en faire une cause nationale. Mais que chacun fasse l’effort car, soyons réalistes, il y a autant de personnes intéressantes qui écoute du Rock, du Rap ou le Best Of de Balavoine.

Ah, la peur de l’autre, de l’inconnu.

L’égalité ne sera jamais de mise. Habillez les tous de blouses blanches, même coupe de cheveux, même logement, même salaire, tout ce que vous pouvez imaginez d’inégalités plus ou moins flagrantes poussant au rejet de son prochain… Et bien là encore, chacun trouvera à redire sur le voisin : Allure, taille, poids, manière de parler. Pas forcément des critiques mais des justifications suffisantes pour pouvoir exclure certains de son « groupe ».

 

 

S’il doit y avoir une conclusion à tout cela, la voilà : nous avons réussi, au bout de plusieurs millions d’années d’évolution, à créer une société suffisamment avancée pour que le sens de groupe d’appartenance soit très prononcé, tout autant que la nécessité d’exclure un autre de ce groupe.

Un exemple simple pour que tout le monde comprenne (je ne veux pas limiter mon auditoire aux seuls suffisamment érudits ou fous pour arriver à me suivre. D’ailleurs c’est par là →) :

Un riche, pour se sentir riche et profiter pleinement de sa condition, se doit d’avoir ces éléments :

• D’autres riches pour pouvoir se reconnaître en quelqu’un d’extérieur

• Un ou plusieurs pauvres pour sentir sa différence

 

Vous pouvez le faire avec d’autres exemples, tous fonctionnent aussi bien que celui-là. On n’est sûr de sa condition que lorsqu’on peut la constater ailleurs et qu’on peut l’opposer à quelque chose.

Tout est là. L’individualisme doit, pour exister, se coupler à un esprit de groupe mais aussi et surtout à une opposition :

Nous ne sommes puissants qu’au milieu des faibles. Nous ne sommes bons que parce que le mal s’insinue en chacun. Nous ne nous sentons vivants que parce que la mort nous attend et prend certains autour de nous. Nous ne sommes libre que parce que la privation de cette liberté existe.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Omega - dans Ceci...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Omega - Le Z
  • Omega - Le Z
  • : Ceci n’a pas vocation à avoir un début, un milieu et une fin. Juste un fil. Soyez comme un ami, ou juste une connaissance. Prenez ceci au vol, à n’importe quel instant et laissez-vous porter, accompagnez.
  • Contact

Pages

Catégories