Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 00:01

...

 

 

Mais voilà qui m’inquiète : Si je ne suis pas le seul à coller des étiquettes, toujours plus nombreuses, sur le front des gens et sur leur travail, à quelle étiquette ai-je droit de leur part ?

Pour le coup, je regretterai presque l’existence de ces références. Pourquoi est-ce que je n’ai pas le droit, moi, à être différent si j’en ai envie ?

Argh ! Pris à notre propre jeu. Tous autant que nous sommes, des milliers de fois étiquetés au bureau, à la maison ou en pleine rue par ceux-là même que l’on étiquète aux mêmes occasions au bureau, à la maison ou dans la rue.

N’ont-ils aucun respect ? Du moins, ne peuvent-ils pas être conscients que c’est MOI qui les définis par MES références et que je ne peux être assimilé à un type d’individu par des gens qui ne sont, finalement, que des individus parmi tant d’autres.

Et quand bien même, ils seraient nombreux à avoir appris les mêmes étiquettes et qu’ils les posent sur les même personnes, alors je pourrais les coller dans une même case, tous autant qu’ils sont ! Une case plus grande que les autres, c’est tout.

 

Mais dans ce cas, eux me mettraient dans une case plus petite ! La case de ceux qui ne sont pas comme eux, la case de ceux qui n’ont pas leur case !

Alors quelle est la solution ?

 

1. Sauter de case en case en espérant ne jamais se faire attraper :

Passer de djeun’s à nostalgique, du Rock au Rap, de l’extraverti au mutisme le plus complet.

Être un touriste de l’estampillage, collectionnant les étiquettes comme d’autres les timbres.

Un risque quand même : se perdre autant qu’on perd les autres dans ses pérégrinations.

 

2. Se complaire dans sa case :

Trouver un groupe où l’on ne se sent pas seul, trouver un écusson qui nous convient ou simplement une formule qui nous décrit au plus près. Se contenter de ça, parce qu’on ne veut pas ou ne peut pas être nouveau ou unique.

Assumer son côté non-exceptionnel et peut-être cacher son anonymat dans la popularité d’un mouvement.

 

3. Créer une nouvelle case :

Voilà qui est osé mais très efficace pour qui veut échapper aux schéma préétablis. Pour ne pas suivre un mouvement ou une mode, il suffit de créer son propre mouvement. Ce n’est certes pas donné à tout le monde, quoi que cela ne puisse pas être démontré, mais c’est une garantie qu’on ne vous colle d’étiquette que celle que vous avez dessinée vous-même.

 

 

 

  ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Omega - dans Ceci...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Omega - Le Z
  • Omega - Le Z
  • : Ceci n’a pas vocation à avoir un début, un milieu et une fin. Juste un fil. Soyez comme un ami, ou juste une connaissance. Prenez ceci au vol, à n’importe quel instant et laissez-vous porter, accompagnez.
  • Contact

Pages

Catégories